Contactez-nous
Une question ?
Contactez-nous >
Contactez-nous
Prendre rendez-vous !
06 77 86 67 79
Venir au cabinet !
312, rue de Fougères - 35700 Rennes

Amelioration des douleurs
chroniques fonctionnelles

Comprendre la douleur !

 

 

Pour bien comprendre ce qu’est la douleur chronique, revenons d’abord rapidement sur quelques notions essentielles sur la douleur de manière générale.

La douleur est une sensation créée par l’excitation de certains capteurs (les nocicepteurs) répartis partout dans le corps (la peau, les ligaments, les os, les tissus mous). Ces capteurs peuvent être sensibles à différentes forme de stimulus : mécanique, chimique ou thermique pour l’essentiel.


Lorsqu’ils sont sollicités, un message nerveux se propage le long des nerfs jusqu’au cerveau où il est interprété comme douloureux.

C’est donc bien le cerveau, et lui seul qui est en charge de l’interprétation du message douloureux et de son intensité. Nous verrons un peu plus loin que cette notion est fondamentale lorsqu’on parle de douleur chronique.


 

D’une manière générale les scientifiques
retiennent 2 formes de douleurs :

La douleur nociceptive et la douleur neuropathique.

 

Mais dans un article récent il est expliqué pourquoi ces 2 types de douleurs
sont insuffisants à expliquer tous les phénomènes douloureux,
et pourquoi il est désormais de plus en plus admis qu’il existe un 3è type : la douleur nociplastique.

La douleur nociceptive

 

La douleur nociceptive est la douleur classique, ressentie lorsqu’on excite un nocicepteur. Par exemple, lorsque le corps subit un choc physique, lorsqu’un muscle est trop étiré, lorsqu’on se brûle, etc

La douleur neuropathique

 

La douleur neuropathique est liée à une altération du système nerveux périphérique (les nerfs). La lésion du nerf va alors générer directement le départ d’un message douloureux, sans même qu’il y ait eu au préalable excitation d’un capteur de douleur. Ces douleurs sont très difficiles à combattre, car elles sont dues en générale à des maladies qui détériorent les nerfs, et pour lesquelles il n’existe pas de traitement définitif. La solution est alors de faire diminuer la sensibilité du cerveau à la douleur grâce à de puissants antalgiques comme la morphine par exemple.

La douleur nociplastique

 

Enfin, la douleur nociplastique est celle qui nous intéresse le plus ici. Elle est liée à une réorganisation de certaines connexions cérébrales (dues à la neuroplasticité) qui altère le fonctionnement normale des aires cérébrales traitant la douleur. Le cerveau va alors interpréter des messages neurologiques comme douloureux, alors qu’ils ne le sont pas à l’origine. Il n’y a pas de lésion tissulaire, pas d’inflammation, et pourtant, une douleur est ressentie. Ce sont les douleurs chroniques non spécifiques. Les exemples les plus caractéristiques de ces douleurs sont les lombalgies chroniques et la fibromyalgie. Il existe dans ces cas une forme d’hypersensibilisation du cerveau à la douleur.

Neuro Mouv’ Rennes

Neuro Mouv'
312, rue de Fougères
35700 | RENNES | Bretagne | France

40€-80€ Tél : 06 77 86 67 79

Contactez-nous

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

A votre service

Jean-Philippe Leroux, Osteopathe à Rennes

Jean-Philippe Leroux

Ostéopathe-praticien en orthopractie
Raphael Vasquez, Préparateur physique à Rennes

Raphaël Vasquez

Préparateur physique